Anecdotes de janvier 2005

Pour gagner des billets de Salsa X, vous deviez nous envoyer des anecdotes! Voici la première anecdote! Lisez la suite pour les autres :)

L'automne 2003 me rappèle mes premiers pas de salsa.. Il y a ce jeudi frisquet de septembre où j'ai enfilé mes jeans (la première fois depuis l'hiver) et je me suis rendue pratiquer au cactus. J'ai alors dansé avec Christian (je m'en souviens trop bien, j'imagine qu'il doit s'en souvenir aussi.......) et je me suis mise à essayer des jeux de pieds un peu plus compliqués; des jeux dont j'avais déjà observé chez de super bonnes danseuses. Je suis donc dos à lui et pour terminer mes jeux de pieds, je fais une split entre ses jambes! «Schrouuuuuush» est le bruit alors entendu... eh oui, j'avais les fesses bien en évidence à travers une immense déchirure.. J'ai quitté en douce, et , n'ayant pas de manteau, j'ai caché mon postérieur avec mon gros sac à main. Depuis ce temps, été comme hiver, je ne porte plus que des jupes!

--------------------

De ce que je me rappelle, voici ce qui m'est arrivé de plus cocasse en dansant la salsa (pour moi - pour ma partenaire, c'était plus douloureux que drôle, mais elle en a bien ri quand même):

J'en étais à mes débuts. Je prenais de l'assurance et je commençais à faire faire des double tours assez correctement à mes partenaires.

Voilà qu'un soir, je danse avec une fille moins avancée. Elle était du genre "déshinibée" et se lançait vaillamment dans les double tours que je lui proposais, mais avec un équilibre plutôt précaire. Quant à moi, ma main n'était pas assez assurée et elle m'a échappé au beau milieu de la rotation. Du coup, elle est partie en arrière, et comme d'un réflexe désespéré :0) j'ai essayé de la rattraper, je lui ai mis le doigt dans l'oeil!

Résultat, elle s'est retrouvée sur les fesses, en train de dire: "Où est ma lentille, j'ai perdu ma lentille!". Du coup, une partie des lumières s'est allumée et on s'est retrouvés 5 ou 6 à chercher sur le sol!

En définitive, la lentille était toujours en place sur son oeil, et elle s'est plus concentrée sur la petite douleur qu'elle ressentait au coccis!

Autant dire qu'elle n'a plus souhaité essayer les double-tours ce soir-là!!!

--------------------

The first time I tried salsa was during a vacation in Mexico with my
family. My daughter had already taken lessons and was popular on the dance
floor. I reaped the benefits of her company, since the staff of the
resort took pity on me (and probably wanted to meet my daughter!) and
offered to at least show me the basics. My daughter laughed at my first
attempts, as it seemed my hips were not connected to the rest of my body
and would not respond to directions. I had a wonderful time, however, and
the music and joie de vivre of salsa stayed with me. I am now taking
lessons myself, and am proud to report that my hips are now an integrated
part of my body! I look forward to lots of improvement over the months to
come!

--------------------

Un beau soir chaud de juillet au 737, je dansais avec un monsieur que je ne connaissais pas du tout. Belle chemise blanche, mais détrempée, la sueur dégoulinais de son front dégarni. Après la deuxième salsa, avec monsieurX , je décidais donc de lui dire :"merci beaucoup", pour aller me laver les mains pleines de sa sueur, puis à mon grand étonnement .....il avance la tête, ferme les yeux et tend les lèvres!!!! Ça fait reculer... ça!!!!!! Je suis resté au moins 2-3 secondes à le regarder...et il n'a jamais ouvert les yeux!!!! Quoi faire? J'ai tourné les talons et suis partie.....tout en ignorant combien de temps il est demeuré dans cette position bouche tendu et yeux fermés!!!!!!!

--------------------

Il y a deux ans de ça, quand j'ai commencer à danser la Salsa. La professeure avait fait venir une collaboratrice, qui était assez bonne en salsa. Moi et bien j'étais débutant pis en plus j'avais de la misère.
On apprenais des choses de base tel que le CBL, tour a droite , etc...Et à chaque fois que je dansais avec elle, j'oubliais tout ce que je venais d'apprendre. Elle était toujours sérieuse, et elle ne se laisser pas guider facilement, inutile de dire que je détestais danser avec elle.

Après un an et demi, avec beaucoup d'effort et de pratique, j'avais fini mes cours, et je dansais quand même assez bien. La professeure m'appellait assez souvent pour l'aider avec ses cours. Ainsi le temps passa, jusqu'à ce que un jour ma professeure me proposa de l'aider avec un groupe d'une autre école qu'elle avait. Lorsque je suis rentré dans la salle j'ai constaté à ma grande surprise que la collaboratrice que je détestais tellement était là, non pas pour aider avec le groupe, mais comme étudiante!!!J'ai appris plus tard que à l'époque où je commençais, elle faisait partie du niveau 3, et qu'elle avait lachée pour un temps. De toute façon, à la fin du cours je suis aller me présenter et je lui ait tout expliquer, elle ne savait pas quoi dire et c'est tout simplement excuser.

Morale: faut toujours persévér, pas juste dans la Salsa mais dans la vie ;)

Catégorie d'article ou nouvelle: