Entrevue

Danse : Du rêve au cauchemar - The Injury (Part 3)

Dans tout type de danse, il faut choisir un ou une bonne partenaire, peut importe sont niveau ou si c'est une star.

Partie 1 ici.
Partie 2 ici.
Partie 3 ici.
Partie 4 ici.

Texte reproduit au complet ici avec l'accord de l'auteur.

* The Injury (Part 3) *

Catégorie d'article ou nouvelle: 

Danse : Du rêve au cauchemar - Five minute interview and you’re hired!

Dans tout type de danse, il faut choisir un ou une bonne partenaire, peut importe sont niveau ou si c'est une star.

Partie 1 ici.
Partie 2 ici.
Partie 3 ici.
Partie 4 ici.

Texte reproduit au complet ici avec l'accord de l'auteur.

* Five minute interview and you’re hired! *

Catégorie d'article ou nouvelle: 

Danse : Du rêve au cauchemar : How my Dance Partner Turned my Dream into a Nightmare

Dans tout type de danse, il faut choisir un ou une bonne partenaire, peut importe sont niveau ou si c'est une star.

Il faut briser le silence sur ces personnes.

Thiago Camacho a.k.a. Kamacho : He yelled. “I don’t care if that means your neck will be fucked and you can’t dance Zouk for the next 3 months, the next year, or the rest of your life! You are doing this!”

Texte reproduit au complet ici avec l'accord de l'auteur.
Partie 1 ici.
Partie 2 ici.
Partie 3 ici.
Partie 4 ici.

--

Catégorie d'article ou nouvelle: 

Entrevue vidéo avec Victor Manuelle

Étiez-vous parmi les 1800 personnes au Medley le soir du samedi pour le retour de Victor Manuelle à Montréal?

Quelques minutes avant son spectacle, il s'est confié en entrevue vidéo (en espagnol) laquelle peut être visionnez à partir de ce lien: http://culturepopmontreal.com/article.php?id_article=66

Bon visionnement!

Catégorie d'article ou nouvelle: 

Entrevue avec La Gran Orquesta Cubana de Montreal

Par Alexandre Racine, le samedi 4 décembre 2004.

De passage à la Tohu, Osmundo, le chef d'orchestre (un homme très sympathique), a bien voulu m'accorder une entrevue avant le spectacle du samedi soir.

Voici un extrait :

SalsaMontreal.com : Par exemple, au début du spectacle d’hier, ça sonnait comme un rythme pour danser, mais ce n'était pas de la salsa.

Osmundo : Oui, lorsque tu écoutes, tu vois que c'est dansable. C'est que les gens ne sont pas habitués à ces rythmes. Si tu écoutes de la salsa newyorkaise ou cubaine, ce n'est pas pareil. La salsa vient de Cuba et non pas de l'Afrique. On dirait qu’après la révolution, beaucoup d'information a été coupée de ce qui se passe là-bas, pourtant la musique a continué de se développer. C'est maintenant la musique que l'on nomme Timba. Ce n'est pas supérieur, mais un autre pas, que la salsa.

-Voir la suite pour l'entrevue complète.

Catégorie d'article ou nouvelle: 

S'abonner à RSS - Entrevue