Qu'est ce que la danse vous procure?

Une amie m'a demandé : "Qu'est ce que la danse te procure pour toi Alex?"

Ma réponse : "Très bonne question en passant. Pour moi, la danse est un moment expressif où la seule pensée est de profiter pleinement du moment présent avec ma partenaire. Tous mes sens sont multiplié, l'odorat, la vision, l'ouïe, le toucher, ... bon ok, il manque le goûter :) Tout ceci me rapproche beaucoup de mon moi au sens proche. Les barrières tombent, il n'y a plus de peur d'image extérieur, d'avoir l'air ridicule par exemple. La musique guide mon corps à bouger et je guide ma partenaire avec celle ci. La danse me procure aussi une occasion de bouger, de connaître des personnes intéressantes et d'apprendre de bonnes leçons de vie."

Et pour vous? Laissez donc vos commentaires...

Catégorie d'article ou nouvelle: 

Partagez! Share it now!

Commentaires

ce que la danse procure...

Question facile au premier coup d'oeil mais il est aussi difficile pour moi d'exprimer par écrit avec justesse ce que la salsa m'apporte. Ce qui est certain c'est que c'est le seul moment où le hamster arrête de tourner trop vite dans ma tête, si la chimie est bonne et que mon partenaire danse aussi par plaisir et non pour épater la galerie alors j'oublie tout et je me concentre uniquement sur le moment présent. Je ne suis plus aussi gênée, je me laisse guider, comme Alexandre ce sont les sens qui prennnent le dessus, c'est pour moi un rare moment de "détente" (il y en a qui font de la relaxation ou de l'imagerie moi je préfère la salsa et quand je fais de l'imagerie c'est aus sujet de la salsa...). Ce qui est étrange c'est que j'ai aussi l'impression qu'il s'agit d'un moment où je donne accès à mon partenaire une autre partie de moi(peut-être même seulement accessible lorsque je danse!), un moment où je me dévoile un peu plus qu'à l'habitude, certaines barrières tombent...donc un moment d'intimité d'une certaine façon. C'est aussi grâce à la salsa que j'ai l'impression d'être autre chose qu'une machine à accomplir du travail, je redeviens une femme.
Enfin même si je danse toute la soirée et que mes pieds me font souffrir je ressors toujours énergisée de ces quelques heures, je travaille souvent au retour. Du coup je pense que mon «boss» devrait me fournir un partenaire et m'obliger à danser tous les soirs! Je serais encore plus productive après:) voîlà un petit aperçu de ce que la danse m'apporte...

f_sunflowergirl

Ce que me procure la danse ?

Impossible de ne pas répondre à cette question, la DANSE, c'est ma vie !
Lorsque je danse, je ne suis plus sur terre, je suis dans un monde meilleur, un monde que visitent seulement quelques privilégié(e)s. Le bonheur, la joie, la folie, le mouvement, la mélancolie, la sensualité, la complicité, la communication, l'adrénaline, la chaleur, les sourires, plus aucune barrière n'existe. Sur un plancher de danse, ce voyage à deux vers une planète où seul moi et mon partenaire nous trouvons est un moment privilégié. Cette planète est un monde parfait .. pas d'âge, pas de complexe, pas de guerre, pas de religion .. à l'exception de l'appel du rythme.
Mon corps y répond sans retenu et avec comme seule attentec celle que mon partenaire m'amène avec lui sur sa planète, à SA façon, sans plus d'attente.

Paul Je suis entierement en

Paul

Je suis entierement en accord avec toi, mais si tu veux ajouter le gout... dans ta description... On peut toujours dire le plaisir de mordre dans l'instant present et magique que procure la danse.

La danse....

Dans une journée,la danse est mon sujet de conversation le plus mentionné après ma fille.

Je danse même quand je me sens fatiguées ou malade, parce qu'une fois que je suis sur la piste de danse, que la musique envahit mon cerveau, j'oublie tous mes maux! J'ai même déjà dansé en ayant le dos barré!

Et je ne m'en cache pas: j'aime qu'on me regarde, et qu'on me dise que je danse bien. Souvent dans nos milieux de travail, nous n'avons même pas la moitié des compliments que l'on peut recevoir en une soirée de danse.

Mais je ne danse pas que pour les applaudissements: la danse est aussi mon moyen de me tenir en forme, puisque je ne vais pas au gym et que je ne fais plus de joggins.

La danse peut aussi être un délicieux guet-apens: j'ai déjà été tellement obsèdéee par la danse que j'ai annulé mes sessions à l'école (!).... mais en bout de ligne je ne regrette rien: je me suis amusée comme une folle!

La danse fait parti de mon identité, de mes préoccupations, de mes pensées...

J'aime tellement danser que je n'écoute pas de musique dans les transports en commun ni dans les endroits publics, parce que mes jambes se mettent à bouger toutes seules, et que je dois me reternir pour ne pas avoir l'air cinglée!

Naomie.

C'est la vie!

La danse c'est une façon de s'évader de tous les maux qui existent. C'est une façon de se défouler quand on est frustré ou quand on est juste trop heureux pour l'exprimer en mots!!! La danse est rendue essentielle dans ma vie. La danse ma donné confiance en moi. Elle m'a montré comment m'exprimer avec mon corps... La danse m'a fait évolué et elle continue à le faire encore et encore!

Christine

Un moment d'extase

Pourquoi je danse? C'est tres simple, j'adore ca. Quand je danse avec une partenaire merveilleuse, je suis carrement ailleur, dans un etat second. Le meilleur anti-stress que je connais. Je danse a cause du "vibe" que ca me procure quand j'ecoute une salsa. Je suis par definition un gars tres gener et pas tres volubile, mais danser me permet de m'exprimer sans avoir a parler et ca c'est indescriptible!

jumeaux nageant dans la gêne mais innés dans la danse

Dénommée Nadine, je reste inconnue malgré des jambes me poussant à 6pieds de taille...habituellement je préfère rester inaperçue, mais j'aime exposer la dose de beauté envenimeuse que la danse évoque. Ma timide façade se dissipe sans effort, ma merdique routine s'embellit avec raison et sans tort, même les douleurs musuclaires s'effacent dans un bain de plaisir, semblable à des cris miaulés...
La danse, mon coeur en déborde une joie de vivre des plus sucrées!

à quand le partenaire idéal ?????

Je suppose que pour arriver à l'extase (même si on adore danser!)
il faut savoir danser parfaitement la salsa et avoir un partenaire merveilleux???
c'est ce que j'essaie de ressentir, mais je n'ai pas encore passer ce stade, je bloque!! (pourtant j'adore danser et j'ai le rythme) , ,mon souci premier est de ne pas trop décevoir un partenaire ,(je suis de niveau 3) et je n'arrive pas à me relacher completement et je fais quelques fautes
j'ai encore beaucoup à apprendre
au début je me posais moins de questions ,c'était la découverte et j'avais beaucoup de sensations et de joies, mais plus ça va plus je stresse!
VOUS! messieurs recherchez des filles performantes et n'avez pas la patience d'etre à l'ecoute!!!
je ressens chez beaucoup de danseurs une façon de se montrer et non pas de former un couple de danse !!

à quand cette sensation magique!!!

Hola

Etant l'auteur du message precedant (extase) je vais tenter de t'eclairer un peu. C'est un peu normal ce que tu ressens, je suis passer exactement par la. Au tout debut c'est l'emerveillement, puis ensuite on stress parce qu'on ne se sens pas a la hauteur. Pour les gars, on pense qu'on guide pas bien, pour les filles, elles ne saississent pas tous less guides s'en font outre mesure pour leurs styling. Mais il faut perseverer et tu sera recompensée!

De mon coter, je recherche vraiment pas une fille performante, mais une qui sais resonnablement bien danser!

Lache pas, ca va venir c'est sur (si tu t'y applique a chaque jours ou presque)

est-ce possible?

une question pour vous messieurs:
en tant que fille ! peut-on vraiment se laisser aller avec une certaine sensualité
( pour diverses raisons: bonne musique ,bien dans sa peau..)
sans ambiguité vis à vis d'un partenaire ( qu'on ne connais pas forcemment ) sans provoquer chez lui une remontée d'hormones ?
mais surtout de ne pas le blesser "dans son amour-propre" si c'est seulement la danse qui nous interesse!!!
et espérer qu'il nous invite à nouveau,si c'est un bon danseur et que l'on a aimé danser avec lui?

une fille qui aimerait se laisser sans réveiller l'ETNA !!!

A vos risques

Tant que tu ne connait pas la personne avec qui tu danse, tu peux avoir bien des surprises...

Question: Est-ce

Question: Est-ce possible?
Réponse: Oui

Question: Ne pas provoquer chez lui une remontée d'hormones?
Réponse: Oui

Maintenant, il te suffit seulement de trouver le pourcentage d'hommes à qui ces réponses peuvent s'appliquer. ;)

La communication verbale est aussi de mise dans certaine situation. Peu importe les gestes ou les paroles que l'on prend, il y aura toujours une personne, à quelque part, qui ne le prendra pas de la bonne façon. C'est innévitable... :(

Jean-Francis

Oui, MAIS

Oui, MAIS pour la très grande grande majorité des hommes (sinon la quasi-totalité), la vraie réponse serait NON, surtout si la fille lui plaît le moindrement.

(la réponse de Jean-Francis est donc juste quand il précise "il te suffit seulement de trouver le pourcentage d'hommes à qui ces réponses peuvent s'appliquer", soit potentiellement une infime minorité, selon le cas et à mon humble avis).

Bonne soirée,

Bruno qui sort danser au Café Delima ce soir (salut tout le monde!)

Patience, beaucoup de

Patience, beaucoup de patience et de persévérence pour y arriver, voilà ce dont tu as besoin.
Je crois aussi qu'il est important de se laisser aller, de faire confiance à son corps, ne pas chercher à savoir quelle figure ton partenaire te demande. Laisse aller ton corps, il saura comment répondre à la conduite de ton partenaire. Plus tu danseras et plus ton corps répondra rapidement et de la bonne manière.
Les cours servent à apprendre une technique, mais cette dernière n'est qu'un outils. Un plombier peut très bien avoir toutes les techniques pour réparer un tuyau, mais devant un problème inconnu, ce qu'il l'aidera ce n'est pas sa technique mais son instinct. De là, la différence entre un bon plombier et un moins bon. En danse c'est la même chose, il y a de très bons techniciens mais s'ils sont incapable d'écouter leur instinct, ils resteront à jamais des "faiseux de figures" incapable de régir face à un mouvement imprévisible, à un déséquilibre, une distraction. À toi de choisir quel genre de danseuse tu veux devenir.
Tu peux devenir une technicienne hors-paire, vaut mieux alors te trouver un partenaire régulier avec lequel tu pourras toujours danser, ou écoute ton corps tu pourras danser avec n'importe quel type de danseur, mais ton "HI" tu l'auras toujours avec ceux qui auront, oui une bonne technique, mais par-dessus tout avec un danseur qui aura en plus appris à développer son instinct. Rendue là, tu seras complètement "addict" à la salsa et la dansera même en dormant.
VIVE LA SALSA

de bons conseils !!!

merci de tes precieux conseils,
oui je prefere l'instinct a la technique
oui je serais patiente et perseverante (j'espere que mes partenaires aussi!!!)car j'adore danser

Je suis totalement d accord

Je suis totalement d accord avec toi vivant presentement la meme situation. Quand je parle a mes amie de la salsa, elles ne comprennent pas comment je peux aller danser toute seule. Je leur repond que la bas on rencontre pleins de gens seuls et que tout le monde veut la meme chose mais ca se passe souvent autrement. Il faut etre une tres bonne danseuse et le look est aussi un atout necessaire. N etant pas une excellente danseuse et n etant pas pitounne en plus c est parfois assez difficile. Evidemment les gens se connaissent et dansent souvent entre eux et il est difficile d entrer dans ces groupes d amis, mais combien de fois le gars ( qu on voit a chaque semaine a la meme place) se promene a la recherche de la danseuse et passe devant toi en t evitant. Et pour l information: oui oui j invite moi meme les gars a danser, j essai de rencontrer, et quand j invite qqun de moins habitue que moi je suis patiente et je me rappelle mes debuts.

une salsera sous le stress

sandra

La danse...

J'ai reflechi longtemps et je n'ai trouver aucune reponse qui puisse decrire ce que la danse me procure... Je comprend pourquoi certains decrivent la danse elle meme comme un moyen de s'exprimer sans avoir a s'exprimer avec la bouche... Ceux qui parlent la langue de la dance comprendrait mieux...
Pour ceux qui ne parlent pas cette langue, j'ai trouve sur le net quelque chose qui decrit en partie ce que je veu dire:
Pleasure in dancing comes from many sources. Let us take Argentine Tango, an improvisational couple dance done in very close embrace as an example. So here they are:

Beautiful music;
Dancing in unification with music, rhythmical movements - rhythm hypnotizes;
Feeling of one's own body, flows of energy in it, muscles playing, stretching - it is similar to wonderful feeling during yoga exercises; And feeling the same in a body of your partner!
Feeling of discovery: in an improvised dance something new is happening all the time. And what is next? What is then?
Feeling of creation: when one creates it is a source of great pleasure, feeling of power: when one commands and it works, it is a source of great pleasure;
Feeling of community: when we act in group, when we are not alone - it is a source of pleasure;
Feeling of admiration, pride: when I did something good, it is a source of pleasure: did I really do it !? And your partner confirms: Bravo, Bravo! Incredible tango synchronization is one of the sources for admiration;
Feeling of dissolving in a friendly environment: the world is so beautiful and I am a part of it!;
Feeling of beauty: I am so beautiful in the dance! It is confirmed by feeling: everything which is felt good is good;
Touching a partner: it is so pleasant to pet and to be petted, aren't we animals yet? Aren't we children in heart? We need it for good health!;
Pleasure of sexual games - it happens too. Can you imagine what it is when it is amplified with all other pleasures?
Whew! Is it it?

http://www.virtuar.com/tango/articles/2006/what_is_dancing.htm

RE: une salsera sous le stress

C'est triste qu'une chose aussi amusante que la danse devienne soudainement une source de stress...

Malheureusement, il est aussi vrai qu'en general la belle fille bien habillee dansera plus que celle un peu plus ronde ou plus agee... et c'est con. Je l'ai encore vu ce soir en allant a une soiree de pratique de mon ecole de ballroom: tous les hommes faisaient danser la pitoune shappee comme un manequin! Je la regardait danser, et honnetement elle avait une technique tres so-so... mais c'etait surement plus important le fait que sa robe arretait juste un peu en bas des fesses...

Je ne crois pas qu'il y est un remede contre le ''profiling''... a l'exception de travailler tres fort afin de se sortir du stereotype dans lequel les gens tentent de nous mettre (ce qui veut dire pratiquer beaucoup, inviter les gens a danser, et tisser des liens).

Naomie

Une precision

Je vais tenter de preciser quelque chose (au risque de me faire fusiller). Le phenomene des gars qui sont apres la pitoune, est un fait universelle, mais ca depend quand meme ou tu vas. Il y a des endroits, et faut le dire franchement, la qualite de danseurs est excessivement variable. Je suis un gars et je me gene pas pour le dire. Ces gars la ont appris juste ce qu'il faut pour dire "je sais danser" et essaye d'impressionner les filles dans les clubs, alors c'est sur qu'ils vont courrir apres les plus cutes. Ce que je dis est la PURE verité CAR ce genre de mecs la me l'on carrement dit.

Si tu vas dans une autre place ou la qualite de danseurs est de beaucoup superieur, l'apparance du danseur passe en dernier lieu (faut juste pas faire trop dure c'est sure :p ). Mais rendu la, faut etre bon danseur, sinon on reste sur le banc assez longtemps. Donc comme tu disais, va falloir travailler fort, mais ca vaut foutrement la peine. Que tu sois jeune, plus agees, mince ou rondelette, si t'es une bonne danseuse, tu vas danser pour ton compte.

Ce que je dis la est vrai a 100% pour en avoir discuter avec pas mal de gars et c'est ce que j'ai pu conclure. Un tres mon danseur (ou un gars serieus qui veut s'ameliorer) cherche pas la pitoune, mais une bonne danseuse point. Les moins bon danseurs cherche une date/one-night-stand/whatever!!!

enfin une bonne réponse!

peux-tu nous citer quelques bons endroits(comme tu dis), ses endroits merveilleux
ou tout le monde danse avec tout le monde, ou la danse prime!
j'y vais de ce pas!!!!!!

Salstar Sunday Social

So far one of the best places, where everyone dances together, is the Salstar Sunday Social. It takes place once a month (usually on the 3rd Sunday of the month - this month it's the 26th of August). This is a once a month event that unites ALL SALSEROS from various schools and cities to share their passion for salsa. Workshops by Internationally acclaimed artists are available to all, followed by a great evening of social dancing. There are usually at least about 30 salseros from out of town that make the trip to Montreal to attend the event. Furthermore, there is a UNIQUE tradition at the Salstar Sunday Social where all the out-of-towners get matched up with a local Montreal dancer (that they don't know) for a dance...it's really something to see!!! If you haven't been to one of these events it is a DEFINITE MUST...just ask anyone that has been to one of the events! :-)

Wesley is right. I've been

Wesley is right. I've been there in the event of June and I loved it. I met new people and I got invited by many girls during the night. We had REALLY great workshops.

I suggest the SSS to anyone.

Jean-Francis

hmm

Tu sais, tu as peut-être raison mais bref on y peut rien. People are people. Je suis grande et sexy, pourtant cela n'attire pas de vautours et je dois surmonter ma gêne et demander à danser. Certains aiment voir l'enthousiasme qu'ils me font vivre étant débutante, et d'autres n'ont qu'envie de quelqu'un qui les font bien paraître autant à la technique que l'esthétique. À ton tour, il faut bien observer, tel une psychanalyste, et détecter ceux qui dansent pour le plaisir sans préjugés. D'ailleurs, en écrivant ceci, je crois même que je vais tenter de mettre en meilleure pratique ces tactiques!!

N'y songe pas comme étant un stress, utilise la pensée positive et tu verras, tu t'épanouieras tel que prévu, sur la piste et non la chaise.

Nadine

dommage!!

que tous ces messieurs ne comprennent rien!
c'est sur, ça fait bien de se montrer avec une belle pitoune,on en mets plein la vue
c'est bon pour son ego, mais la danse c'est autre chose
j'ai bon espoir qu'il en reste encore des hommes un peu moins cons !!!

Pitoune??

Pour repondre a madame l'inconnu j'aimerai juste dire que "les pitounes" ont aussi le droit de danser... Il ne faut pas les juger par leur apparence et par leur physique... Le monde n'est pas fait de la meme facon pour tout le monde, la selection naturelle fait en sorte que certaine, du a leur physique, attire plus des gars... Il y a bien de "pitoune" qui ce plaignent egalement que personne ne veut dancer avec elle puisqu'elle ne savent pas danser...
Par exemple San-tropez est connu pour avoir les plus belles "pitoune" en ville... Ca ne veut pas dire pour autant que les bon danseurs y vont chaque fois...
Ca ne veut pas dire non plus que les restant des filles ne sont pas belle...
Et traiter les hommes de "cons" je trouve que c'est un peu fort pour une personne qui se plaint de "pitoune" ...
La reponse a ce probleme est tres simple... Il suffit de vous lever et demander a ces "cons" a danser

pitounne??

1- Etre stressee de ne pas etre aussi bonne que certaines personne de l elite de la salsa a montreal est une realite. Mais apres avoir entendu maintes et maintes fois de ne pas attendre apres les gars, et apres avoir lu aussi que les gars aiment etre invite et bien j ai pris mon courrage a 2 mains et j ai commencer a le faire. Et oui souvent ca marche. Par contre j ai aussi tres souvent ete frustree apres avoir inviter qqun malgre ma gene et ne ressentir que du stress tellement je me rends compte a quel point je ne pas a la hauteur et que tout ce que tu souhaites c est que la tounne finisse au pc. La personne ne cree aucune connexion, n a aucune patience, et il est clair que la chanson est beaucoup trop longue. Pourtant je sais que je me debrouille pas mal et j adore apprendre et quoi de mieux de danser avec differente personnes pour etre meilleur si on nous en donne la chance.

2- Il est evident qu aller a la salsatheque samedi soir on doit s attendre a une qualite de danseurs totalement differente en plus, on sait tres bien que le but d aller dans ce genre de bars n est pas le meme qu aller au cafe Delima le mardi soir. Cependant pour revenir a la mention PITOUNNE, ce n est qu un ajout parfois au stress qu on vit. Je ne pese pas 120 lbs et combien de fois apres avoir moi meme inviter des danseurs on m a dis avec surprise: wow t es bonne!! prace que j ai reussi a faire un double tour.....comme si les ti bourlets empechent qqun de tourner. Et cela vaut aussi pour les gars que jai vu se faire refuser pcq ils n ont plus 25 ans, pas de gros biceps et ne dansent pas tout pres de la porte d entree.....le coin de l ELITE.

A la base tout le monde a commencer a danser pour avoir du fun, il ne faut pas l oublier. Ma reponse est la suivante. Danser pour moi est donc une facon de sortir le travail de ma tete,de decrocher de la vie de tous les jours, c est aussi autre facon de faire du sport, une facon de rencontre des gens autant passionnes que moi de la musique... mais avant tout c est un LOISIR. Et les loisirs c est supposer etre amusant.

sandra

Pour rammener la

Pour rammener la conversation dans le sujet principal, pour ma part, je cherche à danser avec de nouvelles personnes. Il est super intéressant de rencontrer de nouvelle gens, et même si l'on ne discute pas pour savoir si nous avons des personalités compatibles, la danse est un autre moyen de le savoir. Bien sûr, l'un n'oblige pas l'autre. Je peux aimer danser avec quelqu'une sans vouloir faire la conversation avec elle. :)

Lorsque je sors, bien sûr je danse souvent avec des personnes avec qui j'ai le goût de danser, mais je cherche également à danser avec au moins une personne que je ne connais pas du tout, seulement par curiosité. J'aime la danse parce qu'elle me permet de rencontrer sans avoir une enseigne au néon dans mon front qui dit: Célibataire cherche âme-soeur! Avec la danse, je peux entrer en contact avec de nouvelles gens plus aisément, étant de nature timide.

Situation dans un endroit autre qu'un club de Salsa = 4.97% de chances que j'aborde une fille.

Situation dans un endroit où l'on danse la Salsa = 81.23% de chances que j'aille inviter une fille à danser.

C'est tout simplement plus facile pour moi d'aborder des personnes que je ne connais pas si j'ai une autre raison que la cruise. Je suis seulement trop timide pour les premiers contacts homme-femme, exepté lorsque j'ai un atout dans ma manche, la Salsa!

Bien sûr, je ne danse pas seulement pour rencontrer, je danse également pour les mêmes raisons que la majorité du monde, pour pouvoir m'exprimer sans paroles. Je suis tout simplement meilleur pour m'exprimer avec mon corps que mes paroles... enfin, je crois. :) C'est une façon également de se découvrir soi-même, de briser des barrières, des blocages que nous nous imposons naturellement. Plusieurs fois j'ai entendu de la bouche de certains gars: Yark, c'est un move de fif ça! (ce que j'ai moi-même pensé au tout début de mon apprentissage, je l'avoue). Maintenant je n'ai plus ce genre de barrière puisque j'ai appris à surmonter ce blocage et j'en suis fort heureux puisque je m'exprime d'avantage depuis ce temps.

Bon, ceci n'est que des écrits, si vous voulez sentir ce que je ressens lorsque je danse, venez m'inviter à danser et vous verrez. Avis à toute la gentle-féminine, peu importe le niveau. :)

Jean-Francis

A Jean-Francis....

Il faudrais mettre une photo! Sinon nous ne saurons jamais qui tu es!!!!

Naomie

Il y a qu'une seule photo de

Il y a qu'une seule photo de moi sur ce site, et elle a été mis la semaine dernière. Deuxième photo du plus récent album.

J'me déteste sur les photos mais bon... j'espère me faire quand même inviter à danser. :)

Je suis également sur facebook dans les groupes suivants:
- Salsamontreal
- Salseros!
- salsamaniac

Cela ressemble presque une annonce de réseau-contact hein? lol

Jean-Francis

RE: Pitoune??

Je suis tout à fait d'accord avec toi et ce que tu dis fait plein de sens.

Mais je voudrais seulement apporter quelques corrections:

-Lorsqu'on dit que tel ou tel COMPORTEMENT est con, on ne traite pas nécessairement quelqu'un de con.
-Je vois aussi qu'en général, quand les gens t'ont vu danser une fois et qu'ils ont aimé ce qu'ils ont vu, ils t'inviteront à danser... et ce, peu importe que tu sois mince, rondelette, jolie ou moins jolie, avec ou sans broche, boutons pas bouton, petis ou gros seins, fesses plates ou bombées...
-Je ne me plaint pas des pitounes... j'en suis une moi-même(en toute modestie!). Mais j'aime observer et j'aime savoir ce qui fait qu'une personne est plus ou moins solicitée qu'une autre...

Possible que je me fasse encore taper sur les doigts, mais je réalise que ce genre d'incidents est beaucoup plus communs chez les danseurs qui suivent encore des cours, ou qui n'ont pas encore un bon réseau de connaissances...

Si vraiment la danse vous intéresse, vous finirez par trouver, à votre façon, le moyen de vous créer un réseau de gens à qui vous pouvez demander à danser. Il faut persévérer!

Peace!

Naomie

grrrr

Des bons commentaires mais pourquoi personne ne signe son nom ?

Frederic

pitoune?

What is a pitoune? I can't seem to find the translation for this word.

PLAISIR SOLITAIRE… OU PLAISIR D’ÊTRE ENSEMBLE ?

Qu’est-ce que me procure la danse ? C’est une bonne question, Alex. Très personnelle. Intime. Pour certains, c’est un trippe cérébral, mathématique, musical. D’autres carburent davantage aux émotions fortes. Il y a aussi les contemplatifs, les romantiques, les passionnés, les pathos, les mélancoliques, les nostalgiques, les artistes, les intellos, les satiriques, les sensuels, les compétitifs, les timides, les relationnels, les commères. Démocratique, la danse !

Bref, on danse comme on est… constamment en devenir. Ce que l’on ressent en dansant, c’est notre jardin secret dont la-le partenaire ou les gens autour de nous peuvent parfois sentir, voir, entendre, toucher et goûter (les gouttelettes de sueur de la chevelure d’une femme que tu passes involontairement à ta bouche, Alex!). On peut l’apercevoir quelques instants dans notre visage, dans notre bulle d’énergie et dans notre attitude corporelle en général.

C’est en principe une expérience agréable à géométrie variable. Et c’est tant mieux ! Sauf que la danse, c’est la vie. Et la vie n’est pas toujours fantastique et grisante. Tout dépend de l’état d’esprit – positif ou négatif - dans lequel la danse nous place ou que nous plaçons la danse… ou le-la partenaire. Si on veut honnêtement parler de ce que l’on ressent, il faudrait dire qu’on passe par toute la gamme d’émotions. Dans la danse comme dans la vie, on rencontre le meilleur… et le pire. Pour peu que le bilan soit positif…

Les bienfaits de la danse sont indiscutables. On garde la forme. On bouge. On se défoule. On s’assouplit. On tonifie les muscles. On respire. On sourit. On rigole. On lâche prise. On libère la peur du ridicule. On prend contact avec son corps. Tantôt la douceur, la tendresse et la sensualité sont nécessaires. Tantôt l’animalité, la vigueur et l’assurance tranquille sont requises. On explore les plaisirs des sens, les instincts, les émotions. On conjugue les frontières au masculin et au féminin. On communique, socialise, fraternise. On se réapproprie un espace et un temps à soi en dehors du temps qui n’appartient ni au boss, ni aux amis ni aux proches. On dispose d’une liberté totale sur le chemin du plaisir… Bon. C’est très bien. Mais de quel plaisir parle-t-on ?

Danser permet en effet de découvrir des forces insoupçonnées, de se ressourcer et de s’éclater, mais la danse contribue également à identifier ses faiblesses et ses limites dont on ne prendrait peut-être pas conscience autrement. Certains frappent des murs salutaires devant l’adversité. D’autres s’écrasent, s’effondrent ou se dépassent. Danser, c’est un test de réalité incroyable. Des leçons de vie, comme dit Alex dans son introduction. Donc, danser, ça ne peut pas être toujours le Nirvana parce qu’il y a deux danseurs uniques en présence qui interprètent la musique, les instruments, le mouvement, le temps et l’espace de façon légèrement différente. Sans parler de l’humeur du jour. Encore qu’après la centième danse avec la même personne, on s’apprivoise. Quel que soit notre poids, notre taille, notre habileté, on s’ajuste alors plus facilement…

Le niveau, la durée, la fréquence et l’intensité du plaisir ressenti en dansant n’est pas juste lié au fait de danser mais dépend largement de la technique, de l’expérience, du talent, de la personnalité, de l’éthique, de la générosité et de l’état d’esprit des danseurs. Et j’ajouterais de la complicité énergétique et de la compatibilité physique. Ça prend une bonne oreille musicale, de la coordination, de l’entraînement et des centaines et des centaines d’heures de pratique pour tripper à fond la caisse la plupart du temps, mes amis ! Et ce n’est pas garanti que cette extase soit entièrement et majoritairement partagée… comme certains l’évoquent dans ce blogue. Même entre pros. Encore moins par la majorité silencieuse. Comme dans la vie, il y a plein de petits plaisirs fugaces et de regrettables sensations désagréables ponctués d’imprévisibles instants magiques. À lire les échanges, c’est à se demander si la danse serait davantage un plaisir solitaire… que celui d’être (de se retrouver) avec l’autre ?

Il y a un autre facteur de risques ou de propension au plaisir à considérer dans l’équation quand on parle de ce que nous procure la danse. Je fais allusion à nos motivations inconscientes. Et à celles de nos partenaires sur le parquet de danse. Qu’est-ce qui nous pousse à danser ? Bref, pourquoi danse-t-on ? Pour faire une activité de loisir comme une autre ? Pour avoir du fun entre amis ? Pour faire plaisir seulement à sa petite personne ? Pour faire plaisir à soi et à l’autre dans l’acte de danser sans attente de performance ? Pour plaire à tout prix ? Pour épater les autres ? Pour se mesurer aux autres dans un esprit compétitif ? Pour séduire ? Pour draguer ? Pour régler des conflits intérieurs du passé nos résolus ? Pour en faire une carrière ? Pour vivre une passion ? Pour fraterniser avec les gens ? Pour faire partie d’une communauté, d’une famille ? Pour se faire des amis ? Pour sortir de l’isolement ? Pour vaincre la solitude, la timidité, ses peurs… ? La liste est aussi longue qu’il y a d’individus…

Quoi qu’il en soit, peu importe qui nous sommes, le plaisir ressenti en dansant croît habituellement avec l’usage ! Et surtout, par ricochet, la danse, nous apprend à profiter des fruits de la vie, à vivre le meilleur de soi et à apprivoiser ses vieux démons. C’est une expérience physique, sensorielle, psychologique, spirituelle et personnelle qui nous aide à faire de nous une personne plus humaine et plus proche de ce que l’on est vraiment… avec les autres. Ça, c’est la gratification ultime, à mon sens. C’est une quête personnelle. Souhaitons qu’il y ait assez de plaisir pour tout le monde durant le voyage !

Ouch!

Lorsque je regarde des gens danser et que je ne peux pas danser pour X raison, j'ai mal. Je crois que quelle que soit la passion d'une personne, celle-ci se transforme en besoin primaire, en instinct animal, une lueur presque malsaine dans les yeux, une nouvelle frequence de vibration: j'essayais de faire entendre raison a une amie qui me disait en vibrant que je ne comprenais pas comment elle se sentait lorsqu'elle roulait a 240km\h en moto... et non, je ne comprends pas son feeling particulier, mais je peux le comparer a la folie qui s'empare de moi lorsque la musique me transporte et je sais tres bien que si quelqu'un essayait de me convaincre que je devrais arreter ou diminuer la frequence a laquelle je danse, je ne pourrais pas, je lui dirais qu'il ne comprend pas non plus.
C'est une drogue qui heureusement a des repercussions positives dans nos vies, mais ca aurait pu etre une toute autre chose aussi...
C'est une autre dimension a laquelle seuls toi et ton partenaire appartenes, un univers parallele ou les sensations regnent ou tu ne peux resister a l'appel de la musique. C'est un moment ou le temps s'arrete, le cerveau se debranche et le corps est maitre. Le plus extraordinaire, c'est qu'il n'y a pas qu'un seul univers a explorer, il y en a de toutes les couleurs.
Finalement, que dire de plus, que c'est un plaisir infini, indescriptible, innaccessible pour autrui et tout simplement magique!
Sonya